Mon compte  ·  Panier (0)

Entretien Ambassador: Rubén Otero. Triathlète Végétarien Longue Distance.

25/11/2019

 « Vous pouvez le désirer, ou vous pouvez y arriver »

Je suis Rubén Otero, j’ai 38 ans et je suis un triathlète amateur de longue distance. Ces trois dernières années, j’oserais presque dire de ultra distance. Je suis né et j’ai toujours vécu à Tarragone.

Comme je le disais, je préfère plus pour le long et ultra distance. J’ai complété, entre autres, 4 triathlons de distance IronMan, avec un meilleur résultat de 9h41 ‘dans l’IM Barcelone de 2017 et trois triathlons de distance UltraMan (10 km en natation, 421 km en vélo et 84 km en course en trois étapes). , toujours sur le podium, deux au troisième rang (2017 et 2019) et un au deuxième rang (2018).

En 2020, l’objectif est de concourir à nouveau dans l’Ultraman de Motril (Grenade), considéré comme le plus difficile au monde pour ses itinéraires, et d’essayer d’améliorer les résultats obtenus les années précédentes. De plus, je n’exclue pas de participer à un autre triathlon longue distance et avant la fin de l’année, je courrai le marathon de Valence en essayant de descendre des 2h45 »(aujourd’hui j’ai une MMP de 2h46’56”).

Quand, comment et pourquoi as-tu commencé avec ça?
J’ai toujours aimé le sport et je le pratique régulièrement depuis l’âge de 6 ans (handball, tennis, football et soccer 7, athlétisme et triathlon). Mais c’est à partir de 2009 que j’ai commencé à me consacrer un peu plus sérieusement à l’athlétisme, en participant à plusieurs courses populaires. En 2011, j’ai fait débuté en triathlon et depuis cette année, je n’ai pas arrêté.

Le triathlon est un sport très complet. En plus de vous aider à être en forme, vous permet de vous connaître un peu mieux, de sortir de la routine, de s’efforcer et d’exiger toujours un peu plus … Cela me permet, personnellement, de toujours rester excité, objectifs et désir de s’améliorer en tant qu’athlète jour après jour.

Combien d’heures passez-vous par semaine et comment combinez-vous cela avec votre famille et / ou votre travail?
Cela dépend du niveau de l’épreuve à préparer et du temps de la saison où nous sommes, je consacre entre 10 et 30 heures par semaine au triathlon. J’essaie toujours de m’entraîner aux moments où ils peuvent le moins affecter le reste de la famille (femme et enfant), j’essaie de ne pas m’empêcher de passer du temps de qualité avec eux.

Je ne suis pas professionnel. Je travaille comme fonctionnaire dans l’administration locale depuis 12 ans (35 heures par semaine), ce qui me permet de disposer de quelques heures libres pour m’entraîner.

Suivez-vous certains critères d’alimentation, omnivores, flexitariens, végétariens, végétaliens, …? que pensez-vous de tout cela? Faites-vous confiance à un professionnel de la nutrition sportive?
Depuis mi-2012, je suis un régime végétarien, bien que j’essaie de ne pas consommer trop de produits d’origine animale tels que des produits laitiers ou des œufs. Quand je les consomme, j’essaie de les prendre Bio.

L’année dernière, j’ai commencé à avoir l’aide d’un nutritionniste et il est chargé de planifier le menu hebdomadaire en fonction du plan d’entraînement prévu pour cette semaine.

Quelle est l’importance de la nourriture pour vous? Suivez-vous certaines directives? Comment planifiez-vous? Existe-t-il une différence entre le temps d’entraînement, avant, pendant et après les tests?
Pour moi, la nourriture est un pilier fondamental, aussi important que la formation et le repos. Comme je le disais, la saison dernière, j’ai commencé à avoir une nutritionniste qui s’occupe de tout, planifiant tous les repas de la semaine en fonction de la charge d’entraînement que j’ai, des récupérations après l’entraînement, de la charge avant les compétitions importantes, de l’hydratation et la quantité de calories que je dois consommer lors des compétitions pour éviter les problèmes … Cela m’aide beaucoup et facilite les choses.

En tant qu’athlète, nous comprenons que vous consommez un pourcentage plus élevé de protéines qu’un « sédentaire ». Pourrions-nous connaître vos sources? Consommez-vous les shakes protéinés classiques?
Je n’utilise généralement pas les shakes protéinés classiques (qui sont généralement des protéines de Whey) et j’essaie d’obtenir suffisamment de protéines de graines (notamment de chanvre, de courge, de lin, de chia et de sésame), de noix, de légumineuses, de grains entiers, de cacao pur … même Parfois, j’ai utilisé de la poudre de protéine de pois.

Quels sont vos principaux critères ou critères pour choisir une marque ou une autre? Recommandation d’un collègue? d’un professionnel de la nutrition? vos propres critères? Leurs ingrédients sont-ils pertinents pour vous, lisez-vous habituellement les étiquettes?
Jusqu’il y a peu de temps, j’étais un peu orienté vers la lecture et l’appréciation des commentaires de certains professionnels, mais surtout en regardant et lisant avec attention les ingrédients qui contiennent ces produits. J’évite les excès de sucres et certains édulcorants, conservateurs et colorants qui sont plus que prouvés toxiques et donc nocifs pour l’organisme (tels que l’aspartame ou le benzoate de sodium). Maintenant, en plus de mon avis, mon nutritionniste me conseille également, ce qui me dit que si ce produit respecte le minimum, il devrait l’être.

Pratiquez-vous dans la nature? Qu’est-ce que cela vous donne? Préférez-vous la salle de gym?
Chaque fois que je peux, je choisis l’extérieur, mais il y a des séances «obligatoires» dans le gymnase, car le travail de force ne peut être négligé. Il y a aussi des jours où il ne fait pas beau, il est temps de s’entraîner à couvert, sur la ceinture ou sur le rouleau, mais si je le peux, je vais toujours mieux à l’extérieur.

Percevez-vous une plus grande conscience du respect de l’environnement?
Peu à peu, il semble qu’une partie de la société commence à prendre conscience, mais malheureusement, je pense qu’il reste encore beaucoup à faire dans tous les domaines. Je crois qu’il n’y a pas, loin de là, une prise de conscience générale de la nécessité de prendre soin de la planète. Personnellement, il me semble fondamental de commencer à prendre des mesures qui rendent notre mode de vie beaucoup plus durable.

Sur ce site, nous utilisons des cookies. Plus d’informations ici.